Art au
Centre
Genève

2e édition
08.12.22–
05.03.23

Parcours
d'expositions
dans la ville

20 vitrines
20 artistes
10 commissaires

Fabien Clerc
Sur une invitation deFrédéric Post

Mitacuye Oyasin, 2022

Tout a commencé il y a des millions d’années lumières, à une époque où les zombies, Satan et les sorcières jouaient, ripaillaient et fêtaient ensemble autour du fabuleux autel de l’humanité. Depuis, ces grandes figures ont été soigneusement rangées dans les profondeurs des tiroirs du mal, du danger, du transgressif. C’est à cet endroit précis, dans cette abîme froid, que nous avons bien voulu rendre collectivement sombre, qu’intervient Fabien Clerc. Avec l’art du feu et la céramique l’artiste saisit et fait tourner les grandes figures associées aux sciences occultes pour leur rendre dans un même mouvement hommage et beauté. L’acte n’est pas gratuit. Il est conduit comme une drôle de politique pour le resurgissement des savoirs et des savoir-faire à propos du sombre, habituellement perpétués par les collectivités anciennes (trop) souvent perdues, anéanties ou marginalisées.
Clerc s’amuse sérieusement avec les figures redoutées de la culture populaire occidentale. Ce jeu, que certaines qualifieront de processus de revalorisation, d’autres de poétisation du laid et du monstrueux, accompagne l’artiste tout au long de son parcours. Basculement jubilatoire du monde des morts et de l’occulte vers celui des performances, des rituels, des crânes et cornes en couleurs, le monde de Fabien Clerc est celui d’une vie où la cuisson ne se fait jamais à feu doux.
Lire le texte de Raphael Pieroni dans son intégralité ICI

© Isabelle Meister (portrait)
© Fabien Clerc
© E.Barret
© N.Rebholz

Fabien Clerc est né en 1975 en Colombie, il est céramiste et plasticien. Diplômé des Arts décoratifs en 1996 (CFC), puis de la HEAD (D.A.S) en 2009, il expose régulièrement en Suisse et à l’étranger. Il possède une longue expérience dans le domaine de la création d’évènements culturels et, aujourd’hui, il est également impliqué dans la transmission en tant qu’enseignant. Au centre de sa pratique, il y a la céramique où Clerc impose une pratique respectant la rigueur technique, mais aussi les «ratés», révélant un amateurisme savamment calculé. Il s’exprime avec logique dans des assemblages hétéroclites, jouant habilement entre anachronismes et syncrétisme culturel, nourri par diverses résidences à l’étranger, notamment en Colombie et à Haïti. Clerc évoque avec poésie sa propre construction identitaire et questionne, sous un angle critique non dépourvu d’humour, des notions géopolitiques et décolonisatrices.

Site internet Fabien Clerc
Instagram @carnicero

Vitrine mise à disposition par le Grütli, Centre de production et de diffusion des Arts vivants

Fabien Clerc

disponible bientôt