Art au
Centre
Genève

2e édition
08.12.22–
05.03.23

Parcours
d'expositions
dans la ville

20 vitrines
20 artistes
10 commissaires

Mara Krastina

Pour ses collages, Mara Krastina récupère à la poubelle magazines et livres des années 60 à 90, dont la qualité d’impression un peu désuète date ses collages. Avec beaucoup d’espièglerie, Mara subvertit ces images lisses des trentes glorieuses. Il va souvent s’agir de provoquer l’absurde, l’accident et de révéler du même coup ce qui rampait derrière la surface des représentations mainstream mainte fois vues et revues dans l’enfance qui tout à coup foisonnent, se contredisent, se téléscopent ou s’accumulent jusqu’à saturation. Sa boulimie d’images, qui est bien le symptôme de notre époque, donne lieu à des régurgitations mutantes et souvent très drôles. «E.T. + la Cicciolina + des anacondas» ou «l’âge de pierres + dessin d’une turbine + un dessin de la lune», tout est mis sur le même plan par des rapprochements formels entre signifiants hétéroclites pour un résultat aussi sensuel que ridicule, aussi dérisoire que beau.
Lire le texte de Colline Grosjean dans son intégralité ICI

© Isabelle Meister (portrait)
© Mara Krastina

Māra Krastiņa est née à Riga (Lettonie) en 1984. Depuis son Work Master à la HEAD (Haute École d'Art et Design, Genève, CH), Mara Krastina explore le folklore contemporain à travers le dessin, les collages, la céramique et des projets tournant autour de la matière sonore. Une grande partie de son travail est spécifique à un site et temporel. Il se manifeste par des performances sonores, des événements radiophoniques (LapTopRadio, NANA, Massicot, Vegan 2000, Flower Clock) et des concerts en direct. Son travail porte souvent sur l'échange direct entre elle et son public, cette spontanéité et cette immédiateté se traduisant dans son travail d'artiste visuelle. Elle performe également comme musicienne, notamment en jouant la basse dans Massicot, un trio féminin de post punk trans tropicale formé avec Simone Aubert et Colline Grosjean. Elle est également impliquée dans des projets d’édition à travers le collectif Les Chiens Fous qu’elle a co-fondé en collaboration avec d’autres artistes plasticiens. 

Instagram @mara_krastina

Vitrines mises à disposition par le MAH - Musée d’art et d’histoire

Mara Krastina

bientôt disponible